poissons rares sur aquarium & poissons

AccueilRecherchePoissons raresCréer votre aquariumDimensions et volumesFamilles de poissonsMaladies de poissonPrévention des maladiesVideosGalerie photosLes plus beaux poissons exotiquesCertificat de capacitéFacebookNous contacterAjouter A&P aux favoris

Rating for aquarium-et-poissons.net

Sicyopterus lagocephalus

(Pallas, 1770)

synonymes: Gobius caeruleus B. G. E. Lacepède (ex Commerson,) 1800, Sicyopterus gymnauchen (Bleeker, 1858), Sicyopterus halei (Day, 1888), Sicyopterus taeniurus
Noms Vernaculaires: Bichique, cabot à bouche ronde

(TSN 638025)

Sicyopterus lagocephalus mâle
mâle Sicyopterus lagocephalus prenant un momment de détente
sur un galet de la riviére des marsouins à la Réunion
(photo Hartys974)

Origines Maintenance Taille Comportement Reproduction Alimentation

Famille

Gobiidae

Sous-famille

Sicydiinae

Origines


Sicyopterus lagocephalus peuple les zones démersales, eau de mer, eaux douces, eaux saumâtres indo-pacifiques: Iles Comores (Afrique orientale), île de la Réunion, îles Australes (Polynésie française), Australie. Les adultes sont très rhéophiles et vivent en rivière dans les zones rapides sur des fonds de cailloux et de galets, c'est un amphidrome vivant jusqu'à 22 Km à l'intérieur des terres à des altitudes allant de 600 à 800 mêtres. Chez sicyopterus lagocephalus la migration de l'eau douce à la mer n'est pas à des fins de reproduction, mais se produit suite aux pontes. S. lagocephalus se caractérise par une ventouse subdiscoïdale formée par la coalescence des nageoires pelviennes. Cet organe lui confère des capacités exceptionnelles de franchissement des obstacles naturels. Sa maintenance en aquarium nécessitera une eau bien oxygénée, un filtre et une ou plusieures pompes de brassage assez puissants. Le substrat sera composé de sable fin et de beaucoup de galets.

Sicyopterus, des capacités de franchissement exceptionnelles

sicyopterus lagocephalus franchissement
Sicyopterus japonicus

sicyopterus lagocephalus habitat
exemple de biotope de Sicyopterus lagocephalus

sicyopterus lagocephalus femelle
femelle Sicyopterus lagocephalus bien bleutée

Paramètres de maintenance

PH optimal: Gh optimal: Température idéale:

Taille maximale taille poisson

Espace vital en captivité

240 Litres

Reproduction

Difficilement envisageable en aquarium. Après avoir pondu en amont des rivières, le sicyopterus lagocephalus voit ses œufs emportés par le courant jusqu'à l'océan.
Les alevins ne se mettent à remonter les cours d'eau qu'en été.
L'analyse des pontes a mis en évidence une homogénéité du substrat à leur emplacement. Le "nid" de la ponte des cabots bouche-rondes est constitué d'un support (gros galet, 10 à 20 cm ou petit bloc, 20 à 60 cm) et d'un mélange de substrats plus fins, formant une"litière" (sable 0,06 à 0,2 cm et graviers 0,2 à 2 cm). La ponte est déposée sur la surface enfouie du support, à l'abri du courant et les mâles "s'occupent" des pontes. En revanche, les paramètres hydrodynamiques (hauteur et vitesse de l'eau) ne semblent pas discriminants. A l'éclosion, les larves mesurent 2 mm, elles sont translucides et des ébauches d'organes sont déjà visibles : ce stade correspond à la pré-larve. Aucun développement supplémentaire n'est apparu en eau douce. Entre 20 et 23°C, ces pré-larves peuvent survivre 36 heures. Au bout de 72 heures 50% sont encore en vie. Toutes meurent avant 90 heures si elles sont maintenues en eau douce.
sicyopterus lagocephalus ponte
les oeufs de sicyopterus lagocephalus en grappe sous un galet
En eau douce, le déplacement des larves est caractérisé par une alternance de périodes de nage verticale et de repos (chute). Ce comportement réflexe de nage, assez fréquemment observé chez les espèces amphidromes euryhalines6, leur permet de se maintenir dans la partie supérieure du courant où les vitesses sont plus élevées, et d'où ils peuvent être rapidement emportés jusqu'à l'océan. Le passage de l'eau douce à l'eau de mer déclenche la mobilisation des réserves vitellines et conditionne le début du développement. Les larves de gobie transparentes aprés avoir été emportées les courants dans les eaux estuariennes, ils passent plusieurs semaines sous la forme d'ichtyoplancton. Le passage de l'eau douce à l'eau de mer déclenche la mobilisation des réserves vitellines et conditionne le début du développement. En entrant dans l'embouchure des cours d'eau côtiers les larves se transforment en juvéniles avant de retourner vers l'amont.
La reproduction des sicyopterus lagocephalus semble être déclenchées par des hausses saisonnières des précipitations. Comme la saison des pluies est variable, la reproduction de Sicyopterus lagocephalus a probablement lieu à différents moments de l'année pour coïncider avec les conditions climatiques et environnementales. Une étude du cycle de développement des gonades des Sicyopterus lagocephalus a montré que le développement commence entre Novembre et Décembre et la phase de maturation s'étend de Février à août. Des mâles aux vives couleurs et des femelles gravides ont été observées et recueillies pendant la saison des pluies. L'apparition de frai post-larvaire à l'embouchure des ruisseaux et des rivières se produit également pendant les saisons pluvieuses. Ils semblent être les plus abondants le jour suivant la pleine lune.Les mâles sont extrêmement combatifs et peuvent être vus mordillant et mordant les flancs et les nageoires dorsales d'autres mâles, celà semble être pour cette raison que le tissu adipeux, sur une grande partie de la surface antérieure, a évolué. Les femelles, qui peuvent se produire en assez grand nombre, semblent établir un ordre hiérarchique largement basé sur la taille, mais ne sont pas aussi combatives que les mâles. Les mâles ont tendance à sélectionner un site à de le défendre, les sites préférées étant de gros rochers, habituellement occupés par les mâles plus grands et plus agressifs. Les postlarves des Sicyopterus lagocephalus sont d'excellents nageurs. Leurs nageoires bien développées et pelviennes à ventouse trés efficaces leur permettre de remonter rapidement le cours supérieur. Dans la région Indo-Pacifique, les voyages de postlarves Sicyopterus lagocephalus se font seul ou en petites bancs simple ou mixte de 30 à 100 individus.
L'utilisation de filets de dérive a permis de récolter les grappes d'oeufs pondus en rivière (et non en mer) par les femelles de S. lagocephalus. Des pontes provoquées à l'aide de gonadotropine chorionique humaine, suivies d'élevages, montrent que le développement embryonnaire se fait en rivière et que la larve doit passer en eau de mer dans les trois jours qui suivent l'éclosion des oeufs. L'eau de mer est indispensable au bon développement des alevins, en particulier pour la formation de la bouche.
Une femelle de taille moyenne pond environ 50 000 oeufs. Les larves sont entraînées par le courant jusqu'à la mer. Après la période en mer, les remontées en rivière s'effectuent par vagues successives en fonction du cycle lunaire et des conditions hydrologiques.
Cette migration anadrome a généralement lieu entre le dernier quartier de lune et le premier quartier de la nouvelle lune.

Régime alimentaire

Sicyopterus lagocephalus apprécie un mélange d'algues, rotiféres, poudre (granulés herbivores et carnivores mélangés et broyés), nauplii d'artemias et phytoplancton pour les petits alevins.

Magnifiques Sicyopterus lagocephalus en aquarium:

NB:
En 2008, la Fédération de pêche estimait que pour 8 000 à 10 000 pêcheurs en eau douce à la Réunion, 300 environ pêchent les bichiques (en fait en eau saumâtre), mais seuls 800 adhérents sont officiellement inscrits à la fédération, les autres pratiquant sans carte de pêche. 12 gardes seulement sont chargés des contrôles en amont, mais ils n'ont pas autorité dans les estuaires (domaine des Affaires maritimes couvert par une brigade nautique de six personnes et la brigade nature de l'océan Indien (6 personnes également)qui doivent surveiller un très large territoire. Pour l'instant les pêcheurs d'alevins qui ont un gros impact sur la ressource ne payent pas la redevance mise en place par la loi sur l'eau, au motif que la loi cite l'anguille, la truite et le saumon et non les espèces locales de la réunion1. Un décret préfectoral réglemente cette pêche. Le prix élevé de ce poisson (40 €/kg) encourage son braconnage ou sa surpêche, et le risque existe que, comme pour l'anguille, l'esturgeon ou le saumon en France, cette espèce soit bientôt considérée en forte régression ou menacée de disparition. (source wikipedia)
Diadrome: espèce de poisson migratrice qui effectue une partie de son cycle vital en rivière et le reste en mer ou inversement.
Anadrome: désigne les poissons qui migrent en rivière pour se reproduire et effectuent l'essentiel de leur croissance en mer.

Communauté & partage d'informations

Partagez votre expérience et posez vos questions sur la page facebook:

Poissons rares

Attention, les questions sont à poser uniquement sur la page Facebook, aucune réponse ne sera faite sur le site, vous pouvez aussi laisser un commentaire ayant pour but d'enrichir le contenu du site:

Références:
Catalogue ichthyologique | California Academy of Sciences | Version 2012 | research.calacademy.org/research/ichthyology/catalog/fishcatmain.asp
FishBase | www.fishbase.org
ITIS [Integrated Taxonomic Information System] | www.itis.gov
Catalogue of Life: 2012 Annual Checklist | www.catalogueoflife.org
SDSPB | lifecenter.sgst.cn
Ontobee | www.ontobee.org
The IUCN Red List of Threatened Species 2012.2 | http://www.iucnredlist.org/

: Emmanuel Delépine

Aquarium & Poissons un site Proxsite

Oscar le poisson

Choisir son chiot
choisir-son-chiot.proxsite.fr
Choisissez votre chiot, sa race, son sexe en fonction de vos attentes et de ses besoins.